Chercheurs

Chercheur principal

Michel Malo, professeur (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Michel Malo se spécialise en géologie structurale et en géologie des Appalaches. Il s’intéresse également aux ressources naturelles dans les roches sédimentaires (réservoirs d’hydrocarbures et gîtes minéraux) et plus récemment à la géothermie profonde et le stockage géologique du CO2.

Site internet

Malo_Michel

Chercheurs

Karine Bédard, agente de recherche (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Karine Bédard, s’intéresse particulièrement à la modélisation géologique 3D des bassins sédimentaires et des réservoirs ainsi qu’à l’inventaire des réservoirs potentiels de chaleur pour la géothermie et le stockage de CO2. De plus, l’analyse des données des forage, l’analyse et la cartographie des données géoréférencées de même que la veille technologique sur la géothermie profonde et le CSC sont parmi ses tâches.

Courriel

karine_bedard
Félix-Antoine Comeau, agent de recherche (INRS, centre Eau Terre Environnement)

En collaboration avec les autres chercheurs, Félix-Antoine Comeau procède à l’évaluation, l’interprétation et la synthèse des données géoscientifiques des secteurs potentiels pour le stockage géologique du CO2 et la géothermie afin d’en préparer la modélisation tridimensionnelle des réservoirs et d’en diffuser les résultats.

felix_antoine_comeau
Mathieu Duchesne, chercheur scientifique (Commission géologique du Canada – Québec)

Mathieu Duchesne se spécialise dans l’imagerie sismique de la sous-surface. Ses travaux portent sur l’acquisition, le traitement et l’interprétation de données de sismque-réflexion dans le domaine du temps et des fréquences appliqués à l’analyse d’anomalies attribuées à la présence d’hydrocarbures.

Courriel

 Mathieu_Duchesne
Bernard Giroux, professeur (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Bernard Giroux s’intéresse à la géophysique appliquée à la caractérisation des aquifères. Il travaille, entre autres, au développement de méthodes de traitement et d’interprétation des données sismiques, électriques et électromagnétiques qui permettent de cartographier les propriétés physiques des aquifères à différentes échelles. Il s’intéresse également à la sensibilité des méthodes géophysiques à la présence du CO2 dans les aquifères.

Site internet

Giroux_Bernard
Erwan Gloaguen, professeur (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Erwan Gloaguen et son équipe travaillent sur l’intégration géostatistique des données de diagraphie, de sismique et géologiques pour la construction de modèles de réservoirs de haute résolution. Ces modèles reproduisent l’hétérogénéité structurale, ainsi que l’hétérogénéité de la conductivité hydraulique des couches réservoirs afin d’estimer leur capacité de séquestrer le CO2 en volume suffisant sur une période suffisamment importante. La modélisation numérique de l’injection de CO2 effectuée sur ces différents modèles par l’équipe du professeur Lefebvre permettra d’estimer l’incertitude associée à l’injection. Ces données d’écoulement dynamique seront aussi utilisées pour mettre à jour et valider les modèles géologiques.

Site internet

Gloaguen_Erwan
René Lefebvre, professeur (INRS, centre Eau Terre Environnement)

René Lefebvre s’intéresse à l’écoulement multiphase, aux processus de transfert (fluides, masse, chaleur) en milieux géologiques poreux et fracturés, ainsi qu’aux réactions géochimiques accompagnant ces transferts. Ses travaux sont appliqués à la caractérisation et à la modélisation des aquifères contaminés et des systèmes d’écoulement locaux et régionaux en relation avec la gestion des ressources en eau souterraine.

Site internet

Lefevre_Rene_1
Jean-Michel Lemieux, professeur (Université Laval – Département de géologie et de génie géologique)

Jean-Michel Lemieux se spécialise dans le domaine de l’hydrogéologie quantitative. Il s’intéresse, entre autres, à l’écoulement de l’eau souterraine à l’échelle continentale via l’utilisation de modèles numériques. Il étudie l’impact environnemental du stockage géologique du CO2 dans les aquifères salins sur les ressources en eaux souterraines.

Site internet

J-M_Lemieux
Jasmin Raymond, professeur (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Intéressé par la géothermie, le Jasmin Raymond effectue des travaux sur les ressources de basse et moyenne température incluant les systèmes de pompes à chaleur. Ses projets ont pour objectif d’améliorer la rentabilité des systèmes et sont réalisés en collaboration avec des concepteurs, opérateurs et manufacturiers du domaine. Les essais de terrain et la modélisation numérique sont les principales activités entreprises.

Site internet

jasmin_raymond

Chercheurs ayant précédemment collaboré au GRREBS

Jean-Christophe Aznar, associé de recherche (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Jean-Christophe Aznar est chargé de caractériser l’environnement actuel dans divers sites étudiés pour un éventuel projet pilote de stockage géologique du CO2. Pour ce faire, il définit des valeurs de référence en effectuant principalement des mesures géochimiques, dont la teneur en CO2 dans l’air et dans les sols. De plus, il cherche à identifier des zones dites «sensibles» qui devraient être surveillées plus intensément pendant et après une éventuelle injection de CO2.

jean_christophe_aznar
Maxime Claprood, associé de recherche de 2011 à 2013 – chercheur post-doctoral de 2009 à 2011 (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Maxime Claprood s’intéresse à la géophysique appliquée aux problèmes environnementaux et géotechniques. Il se focalise particulièrement sur les méthodes d’interprétation des données sismiques et électromagnétiques pour la caractérisation d’aquifères pour le stockage du CO2. Il s’intéresse également à l’intégration des données géologiques et géophysiques pour la modélisation numérique d’aquifères par des méthodes géostatistiques.

Maxime Claprood
Franck Diedro, chercheur post-doctoral de 2009 à 2012 (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Étude de la réactivité minérale des réservoirs géologiques de stockage du CO2 dans les Basses-Terres du Saint-Laurent.

Franck_Diedro
Sébastien F. Lange, chercheur post-doctoral en 2011 (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Analyse du background initial des concentrations de CO2 sur le site de Bécancour.

Elena Konstantinovskaya, associée de recherche (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Elena Konstantinovskaya se spécialise sur les aspects géomécaniques du stockage géologique du CO2, sur l’évaluation de la stabilité mécanique et de la perméabilité des failles et des fractures préexistantes, sur les propriétés mécaniques des roches, sur l’analyse du stress actuel et sur l’estimation de la pression d’injection maximale. Elle travaille également sur l’interprétation structurale des données de sismique réflexion et sur la caractérisation pétrophysique des réservoirs potentiels de CO2 dans les Basses-Terres du Saint-Laurent ainsi que dans les Appalaches du Québec.

Elena_Konstantinovskaya
Julie Pronost, chercheure postdoctorale de 2009 à 2010 (Université Laval)

Analyse de la séquestration minéralogique du CO2 dans les résidus miniers de Thetford Mines.

Jean-Philibert Moutenet, agent de recherche (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Jean-Philibert Moutenet s’intéresse principalement aux problématiques juridiques soulevées par la géothermie profonde et le CSC. Il travaille également à l’acceptabilité sociale de ces nouvelles technologies en réalisant des sondages de l’opinion publique ainsi qu’en participant à l’élaboration d’une politique pour informer le grand public. Par ailleurs, il réalise une veille économique, technologique et juridique en lien avec les intérêts de l’heure du GRREBS.

J-P_Moutenet_2
Normand Tassé, professeur à la retraite (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Normand Tassé s’intéresse aux interactions eaux-particules dans les sédiments et les roches sédimentaires. Il a développé son expertise à l’occasion de travaux variés, tant en géologie traditionnelle qu’en géologie environnementale (diagenèse et métallogenèse de séquences sédimentaires dans les Basses Terres du Saint-Laurent et dans les Appalaches ; sédiments contaminés en plomb et en arsenic et restauration de parcs à résidus miniers générateurs d’acide en Abitibi). Son implication concerne les mécanismes d’occlusion ou création de porosité associés à l’injection massive de CO2 dans les réservoirs.

Normand_Tasse
Tien Dung Tran Ngoc, associé de recherche de 2011 à 2013 – chercheur postdoctoral de 2010 à 2011 (INRS, centre Eau Terre Environnement)

Tien Dung Tran Ngoc is participating in the construction of a numerical model of multiphase flow and transport in deep saline aquifers of the Bécancour region (Québec) in order to determine their potential for the geological  CO2 storage. This work can be used to generate scenarios for supercritical CO2 injection and to evaluate the hydrogeological behaviour of the host in order to estimate the storage capacity of the saline aquifers. The modelling will be done in collaboration with researchers at the LBNL laboratories in California.

Tien_Dung_Tran_Ngoc.jpg